Furygan équipementier officiel BMC MOTO

Furygan, L'équipement Moto !

En tant que partenaire équipementier officiel du BMC MOTO, et impliqués dans la défense et la promotion de valeurs communes concernant la formation, ainsi que le plaisir à deux-roues, nous sommes présents à leurs côté sur leurs opérations.

Dans ce cadre notre mission est de vous fournir du matériel adapté afin que vous puissiez vivre votre passion et effectuer vos stages de pilotage moto sur circuit dans de bonnes conditions.

Cependant, comme un motard averti en vaut deux, nous vous proposons de prendre quelques minutes afin de découvrir nos mémos ci-dessous pour bien choisir votre équipement pour la piste comme pour la route, profitant au passage pour tordre le cou à quelques idées reçues.

Et ne l'oubliez pas, votre équipement constitue (juste après votre cervelle) votre première protection. La chance étant une variable très aléatoire sur laquelle il ne vaut mieux pas compter faites votre cette maxime : qui peut le plus peut le moins.

 

Si vous aviez plus de questions, encore des doutes, ou bien simplement pour nous dire bonjour, n'hésitez pas à vous rendre sur www.furygan.com, sur notre page Facebook ou notre compte Instagram (@Furyganofficiel) !

 

Combinaison, blouson, pantalon

Les conseils Furygan :

Porter un équipement complet en cuir (blouson et pantalon ou combinaison) est une obligation, et une évidence, pour vous rendre sur un circuit. Néanmoins, personne ne disconviendra que la pratique de la moto sur route est pleine de pièges. Le mobilier urbain, la circulation, les impondérables (graviers, gasoil...) rendent la route imprévisible. S'il est compréhensible de ne pas vouloir (ou pouvoir !) rouler au quotidien tel Johann Zarco partant à l'assaut du championnat du Monde de Vitesse, nous développons une grande variété d'équipements et de solutions techniques pour mieux vous protéger selon votre usage.

 

Blouson

Cuir, textile, chacun de ces matériaux dispose de qualités spécifiques, afin de répondre au mieux à un usage précis. L'emblématique blouson de moto en cuir bovin reste le must pour la protection contre l'abrasion à haute vitesse. Cependant, les nouvelles matières techniques textiles apportent aux utilisateurs quotidiens un supplément de confort, y compris quand les conditions météorologiques se gâtent. De plus, les équipements modernes en textile apportent une grande variété de style et d'ergonomie, du plus urbain au plus baroudeur, 2 en 1, 3 en 1... Leur polyvalence reste leur plus grand atout.

 

Pantalon

Nous pouvons reprendre la même logique que pour les blousons. A ceci près que les pantalons, comme les chaussures, sont des équipements qu'il est plus difficile de poser en arrivant à destination si ils ne « rentrent pas dans le moule ». De nombreuses recherches sont faites par Furygan pour développer des nouvelles matières comme des intissés très techniques dans des jeans en partenariat avec Kevlar, ou encore, en collaboration avec D3O, des protections souples révolutionnaires par le confort, le poids, et la protection qu'elles procurent. L'idée étant de créer de véritables vêtements de moto, normés et adaptés à une pratique quotidienne du deux-roues, avec le confort le plus proche de celui des vêtements de tous les jours. Bien entendu, il convient d'avoir conscience que chaque pratique de la moto a son vêtement. Affronter la pluie, la jungle urbaine, ou cette grande courbe qui passe à fond de 4 entre deux vibreurs ne se fait pas avec le même équipement.

 

Combinaison

La combinaison doit être en cuir, près du corps en donnant une sensation de maintien ferme, mais vous permettre de bouger aisément sur la machine. Comme beaucoup d'équipements moto, il est toujours mieux de se faire un avis sur son ergonomie en montant sur votre machine. C'est ainsi que tout prend sa place, et son sens ! Bien sur, une combinaison doit être équipée de protections homologuées 1621-1 pour les coudes, les épaules et les genoux.

 

Tordons le cou aux idées reçues...

Bosse dorsale : cet appendice aérodynamique n'est pas conçu pour être une protection, mais pour vous prémunir des turbulences derrière votre casque et améliorer la trainée. Bien sur, cette épaisse mousse apporte un supplément de protection, mais ce n'est pas son but : elle ne remplacera jamais votre dorsale.

 

Gants

Les conseils Furygan :

Le gant est un équipement extrêmement complexe auquel on demande tout, et son contraire : protection et souplesse. Sachez pourtant qu'il y a plus de morceaux dans une paire de gant racing (environ 140) que dans une combinaison complète !

Faites avant tout bien attention au placement des protections. N'hésitez pas à prendre vos gants en cuir un peu serrés. Il faudra les faire un peu, mais avec le temps ils se relâcheront et adopterons la forme parfaite pour vos mains. Veillez aussi à bien accorder l'ensemble combinaison / gants, afin que les serrages soient optimaux, et que la combinaison ne vienne pas pousser le gant au niveau du serrage poignet.

 

Dorsale

Les conseils Furygan :

Cherchez le marquage, de conformité européenne (CE) ainsi que le pictogramme EPI (Equipement de Protection Individuelle) signifiant que le produit répond aux exigences de protection liées à la pratique de la moto (il s'agit un motard dans un carré). La norme utilisée pour l'évaluation de la dorsale doit elle aussi être mentionnée : En-1621-2. Ainsi que le niveau atteint lors des tests : 1, ou 2 (le plus élevé est le plus protecteur).

Ensuite, prêtez la plus grande attention au choix de la taille. Idéalement, une dorsale doit couvrir une surface la plus étendue possible de la colonne vertébrale, c'est-à-dire du bas des cervicales (un peu sous le cou), au sacrum (le début de la raie des fesses). Attention cependant, une dorsale trop longue, en remontant, risque d'entraver les mouvements de votre casque une fois sur la moto. L'idéal est d'essayer la dorsale sur votre moto, avec votre équipement.

Concernant les risques de paralysie, il faut savoir que la moelle épinière se termine en général au niveau « L1 » ou « L2 », dans le haut de la région lombaire (au niveau de la crête iliaque, le haut des hanches). En dessous les risques de lésions sont beaucoup plus faibles, le système nerveux périphérique étant plus solide que la moelle épinière (système nerveux central), les conséquences sont "moins graves" (mais les risques de dysfonctionnement réels, exemple ) et plus facile à réparer.

Au minimum une dorsale doit couvrir de C7/D1 à L1/L2 (et donc toutes les vertèbres thoraciques) c'est à dire le système nerveux central et particulièrement la Charnière T12/L1 plus fragile. Tant que vous ne ressentez aucune gène le maximum est toujours le meilleur !

 

Tordons le cou aux idées reçues...

Une dorsale ne doit pas être dure pour vous protéger, et sa non flexibilité n'est pas un gage de sécurité. En effet, cet équipement protège des impacts. Et en aucun cas des hyper-extentions. La colonne étant capable de se plier dans les deux sens. Seuls les muscles retiennent l'ensemble de basculer en arrière de la même façon qu'en avant. Ce qu'il est important de vérifier c'est sa capacité à absorber l'impact en dissipant l’énergie cinétique au sein de la matière, la spécialité de nos protections en D3O.

 

Rejoignez notre école de pilotage moto et Roulez en toute securité sur nos stages moto circuit grace à notre equipementier officiel Furygan !

 

Votre satisfaction est notre priorité
Paiement sécurisé
Formateurs qualifiés
Priorité sécurité
Large choix de circuits